My diary - le journal d'Antoine B.

Do you have the choice ?

printemps 2020

Depuis quelques semaines, je me rends pratiquement tous les matins dans cette boulangerie pâtisserie de bord de mer.

Ce matin là, je demande à la boulangère ou peut être pas, avec qui je discute parfois, votre mari, à force de mouler des miches, il n'en n'oublierai pas les vôtres ?

Elle me répondit :

- De quoi je me miche jeune homme !

Du coup, je n'ai pas eu le droit à ma petite chocolaterie.

Alors je me suis demandé, quelle est l'organisation qui se trouve en face de la chocolaterie ?

été ...

ces étés, c'est David Corona tous les soirs. Formatage des esprits oblige.

mai 2020

souvenir de plage ...

10 juillet 2020

Bienvenue à Poitiers ...

Quand je suis arrivé à Poitiers, toujours sur la fameuse place Charles de Gaulle (la place du marché) - voir la news - j'ai remarqué qu'il y avait un bar qui s'appelle les WC avec sa terrasse sur la place. Alors, il y a peu de temps, je suis rentré dans le bar, une seule pièce avec des pages de BD accrochées aux murs.

Alors dans ma tête je me suis dit que bientôt ce bar s'appelerait les WC secs, avec du foin partout sur le sol ...

chez ces gros tas de merde ...

28 juin 2020 / 28 th June 2020

Samedi soir, je suis allé au restaurant. Il y avait un groupe de musique dans la salle. Et je sais qui composait ce groupe, je les ai reconnus.

C'était les 3 Gros, même s'il y avait un membre de plus dans le groupe, histoire de passer totalement incognito.

En fait, les 3 Gros, ils ont revendu leur restaurant mais pour vérifier que la qualité est encore là, ils y jouent tous les samedis soir.

Le plus marrant, c'est que le propriétaire du restaurant, leur acheteur, il a pris le micro pour chanter 2 chansons et puis il leur a dit : dès que je prends ma retraite, j'espère que je pourrai intégrer votre groupe.

Last Saturday evening, I went to the restaurant. There was a music band in the dining room. And I know who composed the band, I recognized them.

It was les 3 Gros, even if there was an additional member in the band to pass unnoticed.

Actually, les 3 Gros, they resolded their restaurant but to check that the quality is still there, they play music each Saturday evening.

The funniest for me, it is that the owner of the restaurant, their buyer, he took the microphone to sing two songs and after he told them : when I am retired, I hope I could integrate your band.

28 juin 2020 / 28 th June 2020

Jeudi dernier, je suis allé au New Bridge, ils y servent un café 3 jours d'âge.

Pour les connaisseurs ...

Last Thursday, I went to the New Bridge, they serve a coffee 3 days old.

For the experts ...

25 juin 2020

Ce soir, c'est l'happy-hour au petit communard.

Avant d'y aller, j'ai bu deux bières au lieu d'une.

Mais chut...

Trop tard, je l'ai dit...

la semaine dernière

Ce soir, je suis allé au petit communard.

Je suis allé au bar et j'ai dit au patron :

- je voudrais un petit robespierre.

- ...

- un petit danton ..?

- ...

- alors une mort subite ... lol ...

Il en est resté ...

news

Quand je suis arrivé à Poitiers en 2016, un jour, j'ai dit à un proche que j'étais sorti la veille dans un pub place Charles de Gaulle (la place du marché).

Il m'a répondu : le pub où ils (elles) ont le visage déformé(e)s.

Je n'ai pas osé dire oui tellement je connais l'organisation de la police politique des fachos poitevins.

Alors dis-moi, what feeds you ?

Quand j'étais adolescent, mon père disait que je souffrais de délires de persécution. Je vais quand même vous raconter ce qu'une organisation terroriste me fait subir depuis plus de 5 ans.

24 juin 2020

Voici ce que j'ai subi au bar-restaurant la Serrurerie à Poitiers un soir d'automne 2019

Un samedi soir, j'étais avec un copain dans un bar dans le centre ville de Poitiers. Nous prenions l'apéro.

Puis, il m'a proposé d'aller diner au restaurant la Serrurerie.

J'étais réticent, je vais bientôt vous expliquer pourquoi, mais j'ai accepté.

Arrivés à la Serrurerie, vers les 21h, on nous a installé à une table près de la porte d'entrée.

Puis, lorsque le serveur est arrivé pour prendre la commande, il a commencé par nous dire quelque chose de très bizarre :
- vous nous avez bien fait marrer.

Pourquoi dire une telle chose ..?

Puis, nous lui avons dit ce que nous souhaitions manger.

Mais lorsque nous avons voulu commander une bouteille de vin, voici ce qu'il nous a répondu :
- vous n'avez pas le droit de consommer de l'alcool.

C'est la première fois que je vivais cette situation.

Alors nous somme partis.

Je vais bientôt vous expliquer quelle est l'organisation terroriste qui se cache derrière tout cela.

15 juin 2020

Voici ce qu'il m'est arrivé en avril 2019 dans un bar de Poitiers.

Ce soir là, un jeudi soir, j'avais envie de sortir alors je suis allé dans un restaurant où l'on peut se mettre au bar pour boire des verres, un restaurant où j'allais parfois.

Dans ce restaurant, il change les vins rouges par 4 régulièrement et ils en informent la clientèle en donnant le nom des vins sur une ardoise, il me semble, sur le bar.

J'ai donc décidé de goûter ces 4 vins. Je les ai bus tranquillement, en l'espace d'1h30, il me semble.

Ensuite, vers les 23h, je me suis rendu dans un bar juste à côté, en face. Je me suis mis au bar, et j'ai commandé une bière. J'ai un peu discuté avec un des barmans. Après, j'ai pris une seconde bière. Mais à un moment, une fille est venue me parler, ce fut assez rapide, elle m'a emmener dans une cours devant le bar et a commencé à me parler d'un épisode de sa vie. Je la trouvais assez jolie.

Mais, à un moment, elle est partie d'un coup.

Alors, je suis re-rentré dans le bar, et là j'ai vu un de ses amis. Il m'a donné son prénom. Alors je suis allé la voir, mais là, elle semblait terrorisée. Je lui ai dit son prénom pour vérifier et elle m'a répondu avec la peur au ventre : qui t'a dit mon prénom !

Des gens étaient venus lui dire des choses sur moi ...

Comme elle faisait beaucoup de bruit, vu son état de panique, le patron est venu me voir, en me menaçant verbalement, presque physiquement, et m'a dit de partir et de ne plus revenir.

Alors je suis parti.

© Antoine Boissinot - my diary - www.antoineboissinot.com